Entries Tagged as ''

Chevalière et gravure héraldique

Pour bien comprendre les origines de l’héraldique, il faut visualiser ces champs de batailles où différents groupes de combattants alliés affrontaient l’ennemi. Afin de s’y retrouver, de s’identifier et d’éviter de tuer les copains on s’aida d’étendards, de gonfanons, de fanions (toute une déclinaison de drapeaux au bout d’une perche/lance), sous lesquels se regrouper. On utilisa également des symboles appelés “armes” et des couleurs pour pouvoir se différencier et mieux structurer… la boucherie (ou la mêlée suivant votre perspective).

De plus, il faut considérer l’évolution des armures: le heaume (casque des chevaliers) dissimulant de plus en plus le visage, il fallut trouver un autre moyen de se reconnaître.

Les symboles ou armes des chefs de guerre furent donc reportés sur le support plat le plus visible, soit le bouclier, et tout un code prit forme autour de la silhouette, de la couleur et des signes utilisés sur ces écus. Tout y décrit et fait référence à l’origine, à des haut-faits et à ce qui caractérise le seigneur ou le chevalier qui les arbore.


8692f657b626785 Chevalière et gravure héraldique

 

La forme des écus par exemple, révèle souvent la région géographique, l’époque ou le statut.  Ainsi un ovale désigne l’écu d’une dame et un losange celui d’une demoiselle (ce code vaut également aujourd’hui pour les chevalières pour femme).

Mais comment décidait-on qui avait droit à quelles armoiries? En vieux Français (en Vieil François) on disait “Qui premier les prend sont siennes”. En cas de blasons identiques, la famille pouvant démontrer l’usage le plus ancien en était la titulaire.

Véritable façon de s’identifier, à une époque où seuls quelques uns savaient écrire, les armoiries sont donc représentées sur les drapeaux, les écus et… les sceaux. Ces gravures héraldiques sur métal ou pierre sont parfois arborés au bout d’une chaînette autour du cou, mais les sceaux se révèlent bien  vite plus pratiques à porter au doigt sous la forme d’une chevalière. Un document scellé par une bague-cachet conférait une authenticité et une valeur que le document n’avait pas autrement et engageait l’identité de celui qui l’apposait.

[A suivre, l'héraldique étant un domaine incroyablement riche à explorer]

 

Technorati Tags: , , ,

Combien coûte une chevalière pour homme en or?

 

Je réponds ici à une question que beaucoup de nouveaux fréquentateurs de ce site posent.

Une chevalière aura un prix différent suivant:

  • la taille de doigt, taille qui influe plus ou moins sur la quantité d’or (ou autre matériau) qu’il faudra

  • le cours de l’or au moment où vous passez la commande

  • le modèle que vous sélectionnez (une chevalière pouvant peser entre 7 et 20 grammes)
    et le savoir-faire nécessité pour la fabriquer

Ceci étant dit, pour une chevalière masculine les prix commencent à cinq cents euros. Si vous souhaitez partager le nom d’un artisan merci de nous le communiquer ou de le  marquer dans les commentaires ci-dessous, que tous les fans de chevalières en profitent!  Photos bienvenues!

On trouve des chevalières d’époque à différents prix. Certaines du XV siècle tournent autour de dix mille euros. Tout dépend de l’état de conservation, de la beauté de l’objet, des intermédiaires et… tutti quanti.

 

Technorati Tags:

Chevalières: lexique et codes

 

Bagarre: certaines bagues sont en forme d’écu et lorsque l’on porte une chevalière en bagarre, la pointe est vers l’intérieur de la main et symboliquement veut dire que votre coeur n’est plus à prendre.

Armoiries, Armes: Les armoiries d’une famille, d’une ville… Ensemble des symboles, des figures représentées sur l’écu. Techniquement, les armoiries sont les armes avec les décorations alentour.

Baise-Main: lorsque la bague est en forme d’écu, porter la chevalière en baise-main veut dire que la pointe est tournée vers le bout des doigts et que le coeur de celui ou de celle qui la porte est peut-être à prendre…

Chaton: tête de la bague, partie supérieure centrale de la bague qui accueille la pierre précieuse ou l’inscription.

77639a5e9d6b70c Chevalières: lexique et codes

Bague à chaton pivotant, vers 1800 av. J.-C., Egypte

Contre-sceau: le contre-sceau est un deuxième sceau que l’on applique au dos de la marque du premier pour éviter les falsifications.

Héraldique: relatif aux blasons, aux armoiries, c’est-à-dire aux symboles et signes d’un écu.

Intaille: graver une représentation en intaille veut dire graver en creux.  Dans des pierres avec différentes strates de couleur le savoir-faire du graveur permet de jouer de cela et d’obtenir différentes nuances bien que dans une même pierre.

Nicolo, niccolo:  pierre de la famille des agates utilisée comme cachet de chevalière.  Le fond de couleur (orange, bleue, noir) est recouvert d’une couche blanche.  Ces pierres à au moins deux couches de couleur différente permettent au graveur d’asporter une partie de la première couche suivant le contour du dessin pour révéler en profondeur la deuxième nuance. 

Sigillaire: du latin sigillum, diminutif de signum, soit le signe. Anneau sigillaire veut dire bague-cachet, bague-sceau.

Sigillographie:  reconnue comme science, la sigillographie étudie les sceaux.

 

Technorati Tags: , , ,

Chevalières et sceaux: 12 curiosités historiques (2ème partie)

  • Y-avait-il des bagues sigillaires ou des sceaux utilisés par des femmes pendant le Moyen-Age? La comtesse de Flandre, Clémence de Bourgogne semble être une des premières dont on ait trace (vers 1100-1105), témoignant que le sceau est utilisé dans la plus haute noblesse féminine dès le milieu du XIIe siècle avant de se propager dans les premières décennies du siècle suivant.

  • Au Moyen Âge, l’utilisation du sceau connaît un vrai essor dans toute la population, jusqu’à certains paysans. Le sceau est le prolongement de la personne, le représentant et affirmant sa situation sociale. Aujourd’hui, il serait d’une certaine manière l’équivalent de notre carte d’identité. Ce n’est apparemment pas tant la cire qui coûte cher que de faire réaliser la matrice de la chevaliere. L’anneau sigillaire est le plus souvent rond, d’un diamètre maximum de 3,5 cm.

  • Pour tenter d’enrayer les falsifications, on voit l’apparition du contre-sceau.  En effet, au moyen d’une lame chaude on pouvait parfois retirer le sceau et l’apposer sur un autre support.
    Lorsque le sceau devient trop gros (rois, abbayes, riches etc.) il ne peut plus être porté au doigt et c’est alors parfois le contre-sceau qui devient une chevalière.
    On peut observer le déploiement du contre-sceau dans la société française d’alors comme suit: il semble apparaître pendant le XI siècle, il est utilisé par l’église pendant le XII siècle et par les seigneurs durant le XIII et XIV siècles.  C’est Charles VI (1368-1422) qui déclare que les documents scellés seulement de son contre-sceau ont la même valeur que ceux avec le sceau majeur et le contre-sceau.  Ceci devint apparemment une tendance générale pendant le XV siècle et après cela la plupart sceaux arboraient les armes de famille.

  • Le sceau du Moyen-Age et de l’Antiquité nous a légué cet acte juridique de “signer” un document.  Lorsque l’usage du papier a supplanté celui du parchemin, petit à petit la signature et les notaires ont remplacé le sceau de cire qui ne pouvait durer sur un support aussi fin.

  • Au XIXe siècle fut créé le Service des Sceaux des Archives de l’Empire. On estime à 2 millions le nombre d’empreintes de sceaux rien que pour le Moyen-Age…

  • Garde des Sceaux, cela vous dit quelque chose? A ce jour le sceau de l’Etat Français est apposé au bas des constitutions et des textes importants…

 


Technorati Tags: , ,

Exposition “Bagues du Moyen Age et de la Renaissance” à Paris

La galerie Les Enluminures accueille une exposition dédiée aux bagues jusqu’au 6 janvier 2010.  Parmi une centaine de très belles pièces originales vous pourrez y voir des bagues nominatives et des bagues cachets d’époque…

GALERIE LES ENLUMINURES
Le Louvre des Antiquaires
2, place du Palais Royal – 75001 PARIS
29 Allée Boulle – Niveau Rue

01 42 60 15 58 – info@lesenluminures.com

Ouvert du mardi au dimanche – De 11h à 19h
Métro : Palais Royal – Musée du Louvre

4496c0131e4af8b Exposition “Bagues du Moyen Age et de la Renaissance” à Paris

Quelle taille de bague faites-vous?  Personnellement, pour la modique somme de… Euros je repartirai bien avec cette merveilleuse chevalière originale de ca. 1650, ce sublime petit lynx…

Comment mesurer votre tour de doigt pour acheter une chevaliere?

Les boutiques de chevaliere haut de gamme vous enverront souvent un baguier sur simple demande.

Vous pouvez en acheter un sur Amazon pour moins d’un euro: cliquez ici.

Vous pouvez aussi entrer chez un bijoutier et demander votre mesure.

 

Vous pouvez également le faire chez vous en 3 minutes de la façon suivante.
Après avoir choisi le doigt auquel vous souhaitez porter votre chevalière, il vous suffit de vous munir d’un peu de papier, d’un stylo et d’une règle millimétrée.
Découpez un petit rectangle long de papier avec lequel vous allez faire le tour de votre doigt.  Là où le papier se superpose, marquez d’une petite encoche.  Il ne vous reste plus qu’à mesurer, vous avez votre taille.  Par exemple, dans mon cas, j’ai mesuré la circonférence de mon doigt à 49mm, ma taille française est donc un 49.
Si je passe une commande à un orfèvre anglosaxon, il me suffit de convertir en inches grâce au tableau ci-dessous et d’indiquer ma taille dans la commande.

Si c’est une bague que vous allez offrir et que vous ne connaissez pas le tour de doigt de la personne, plusieurs stratégies se présentent à vous.

  • Si vous souhaitez à tout prix préserver la surprise, rassurez-vous, une bague est facilement ajustable par tout orfèvre de votre choix. Dans le doute il vaut mieux toujours prendre la mesure plus grande. Observez les mains de l’autre personne et visez au plus juste en fonction des mesures que vous pouvez prendre sur vos propres doigts.

  • Si vous avez accès à des bagues que la personne ne met pas, vous pouvez mesurer la circonférence intérieure en toute discrétion (voir plus haut comment faire avec un petit rectangle de papier que vous marquez avec un stylo et que vous mesurez ensuite) et toujours préserver la surprise.  Attention simplement, dans le cas d’une chevalière à repérer le doigt où la bague siéera le mieux et à mesurer une bague correspondante à ce doigt!

 

Tableau de conversion:

   Circonférence             Circonférence
intérieure en mm       intérieure en inches

     46.5                             1″ 13/16
     47.8                               1″ 7/8
     49                                 1″ 15/16
     50.3                                  2″
     51.5                               2″ 1/16
     52.8                               2″ 1/8
     54 2                                2″ 3/16
     55.3                               2″ 1/4
     56.6                               2″ 5/16
     57.6                                2″ 3/8
     59.1                               2″ 7/16
     60.3                                2″ 1/2
     61.6                               2″ 9/16
     62.8                                2″ 5/8
     64.1                               2″ 11/16
     65.3                                2″ 3/4
     66.6                               2″ 13/16
     67.9                                2″ 7/8
     69.1                               2″ 15/16

 

Technorati Tags: ,

A quel doigt porter une chevalière?

Le port d’une chevalière, dans les règles de l’art, relève d’un univers fascinant, codifié et somme toute, n’est respecté aujourd’hui que par les puristes.
Traduction: on peut porter une chevalière à son doigt d’élection ou répartir sur la main en fonction d’autres bagues.
Mais j’ai plaisir à répertorier ici des usages, qui sont un code pouvant dévoiler bien des détails sur la vie de qui les porte.

Traditionnellement, la chevalière se porte à une main différente, et un doigt différent selon que l’on soit une femme ou un homme, l’ainé de la famille, selon le pays etc.

Les femmes sont tenues de porter la chevalière à l’auriculaire de la main gauche.
Les hommes devront la porter à l’auriculaire droit sauf le chef de nom et d’armes (l’ainé quoâ!) qui lui la porte à l’annulaire gauche. Ceci dit, je vois en France quasiment tous les hommes porter la chevalière à l’annulaire gauche et je ne pense pas qu’ils soient tous des ainés.

Les formes sont décisives dans le cas des femmes et révèlent leur statut marital:
une jeune fille arborera un losange (à moins que le graveur ne puisse représenter avec élégance les armes de son père dans cette forme),
une femme mariée arborera les armes de son mari dans un ovale.

Et avez-vous déjà entendu les termes “en baise-main” ou en “bagarre”?

Porter une chevalière en baise-main, c’est-à-dire avec la pointe de l’écu vers le bout des doigts, veut dire qu’en théorie vous êtes prêt(e) à transpercer le coeur de quelqu’un ou laisser prendre le votre.
En bagarre désigne lorsque la pointe de l’écu est vers l’intérieur de la main et
est souvent indice que votre coeur est déjà pris!

En fin de compte tout ceci est un code appliqué parfois de façon bien relachée car de ma propre expérience, il y a quasiment autant d’histoires de familles que de façons de porter une chevalière… à vous de nous rejoindre dans cette belle aventure ou de partager votre histoire!

Cliquez sur “Add Comment” en bas à droite et donnez votre opinion.

 

Technorati Tags:

Chevalière, anneau sigillaire ou bague-cachet? Est-ce la même chose?

   En gros, OUI.

   Chez les Romains, les magistrats désignaient les plus riches et les plus respectables de leurs concitoyens pour faire partie de l’ordre équestre (ne me demandez pas combien il fallait de sesterces pour être considéré millionnaire chez les Romains!…). Le signe distinctif de ces chevaliers était… un anneau d’or (une chevaliere ) ainsi qu’une petite bande de tissu cousue sur leur tunique.

   Ceci étant dit, “sigillaire” vient du latin sigillum, diminutif de signum… le signe. Un signe qui pouvait être des lettres, un portrait, un symbole.

   Afin que ce signe puisse authentifier un document, une décision ou un testament, on le gravait à l’envers sur une matrice (on dit aussi en “négatif”) pour qu’il apparaisse à l’endroit une fois pressé dans la cire.

0d140d670f6e743 Chevalière, anneau sigillaire ou bague cachet? Est ce la même chose?

  Alliance romaine ca 500 – Inscription: Vivatis

D‘après le Dictionnaire de sigillographie pratique d’Alphonse Chassant & Pierre-Jean Delbarre (Paris, 1860): “Chez les Latins on ne trouve pas de dénomination plus ancienne pour exprimer un sceau que celle d’annulus. L’anneau servait, dans les premiers siècles de notre histoire, à sceller les lettres et à leur donner un caractère d’authenticité. « Nous vous promettons, dit Clovis écrivant aux évêques, de déférer à vos lettres dès que nous aurons reconnu l’impression de votre anneau. » Les premiers rois francs, comme les évêques, faisaient apposer aux actes émanés de leur autorité leur sceau gravé sur un anneau qu’ils portaient au doigt.”

   Et voilà!

Et notre “signature” contemporaine …?  L’implication juridique du signe d’alors conduit à notre usage moderne de signer les documents.

   Qu’en pensez-vous?  Portez-vous déjà une chevaliere et est-ce la même chose pour vous qu’un anneau sigillaire?

Technorati Tags: , ,

L’entretien de vos chevalières

Un bijou aime resplendir sur vous.  Si vous trouvez que votre chevalière est un peu sale, le plus simple est d’aller voir un professionnel. J’ai étudié 5 ans l’orfèvrerie à Florence en Toscane et je peux vous assurer qu’un vrai professionnel ne refusera pas et vous le fera par courtoisie. Si besoin est, il polira de nouveau le métal, et vérifiera que la ou les pierres tiennent toujours.

Mais si vous êtes comme moi de l’école “jamais mieux servi que par soi-même”, voici le parcours.

1. De quelle matière est votre chevalière? Il y a des chevalières avec pierres, émail, cornaline, ivoire etc.
Ce qui suit ne s’applique que pour les chevalières en métal, avec pierres serties (par exemple celles avec un petit diamant). Si la pierre à l’air d’être collée ne tentez pas ce qui suit, vous risqueriez de défaire la substance qui fait tenir la pierre.

2. Une brosse à dents, une casserole, du savon de Marseille ou en poudre (2 cuillères à soupe) et de l’eau suffisent.
Si votre bague est en or ou argent, n’ayez pas d’appréhension, il faut dépasser 1000° pour que l’or et l’argent fondent.
L’eau bout à 100°… nous avons un peu de marge.

3. Placez votre chevalière dans la casserole, couvrez d’eau, rajoutez un petit peu de savon et portez à ébullition. Eteindre et laisser quelques minutes.
Sortir votre bague et laissez sécher sur un sopalin ou une serviette.

Ceci est valable pour vos bijoux en général, toutefois ATTENTION: évitez le contact direct des pierres avec le fond de la casserole (surtout les émeraudes, et certains saphirs etc. et ne faites pas bouillir ou chauffer vos perles). Bref, au moindre doute, poussez la porte d’un professionnel.

 

Chevalieres, sceaux: 12 curiosités historiques (1ère partie)

  • Quelle sont les origines des chevalières? Dès la préhistoire l’homme marque, place des signes sur les objets, les endroits, les animaux et même les personnes.  Le premier signe utilisé est un simple X, ce qui en fait, en quelque sorte, l’ancêtre des sceaux et des anneaux sigillaires. Les sceaux ont été utilisés par l’homme avant l’apparition de l’écriture et on considère la Mésopotamie comme leur berceau.
  • Quelle est l’étymologie des termes ‘chevalière’, ’sigillaire’ ou ’sphragistique’ (science des sceaux et des cachets)? Du temps des Romains, seuls les riches membres du corps équestre, choisis par les censeurs, avaient le droit de porter le ius anulorum, c’est-à-dire l’anneau en or et d’arborer la bande de pourpre sur la tunique.
    Et d’ailleurs le mot sigillaire vient du latin sigillum, diminutif de signum qui veut dire signe, marque, témoignage, symbole.
    En grec ancien, sphragis (σφραγίς) veut dire signe, sceau mais également l’impression faite par le sceau.

  • Des chevalieres egyptiennes datées du XIVe siècle av. J.C., ont été retrouvées, comme celle-ci au nom de Toutankhamon.

120px Egypte louvre 148 Chevalieres, sceaux:  12 curiosités historiques (1ère partie)

    Les dignitaires égyptiens utilisaient un sceau pour leur correspondance privée, leur maison et leurs biens (et oui! dans l’Antiquité les sceaux servaient également à marquer ce qui vous appartenait) et un sceau pour les courriers diplomatiques ou juridiques.

  • Le besoin d’authentifier des documents est né du fait que les classes dirigeantes dictaient leurs documents plutôt que de les écrire eux-mêmes.

  • Chez les Rois Mérovingiens (481-751) l’usage des anneaux sigillaires se poursuit et s’accentue lorsque le papyrus disparaît à la faveur du parchemin au milieu du VIIe siècle. Le sceau royal devient une norme et le sceau est associé encore plus à la royauté.

  • Les rois carolingiens continuent à utiliser des intailles de divinités ou bien le buste impérial dans un premier temps avant de voler de leurs propres ailes et de se faire représenter au cours du IXe siècle avec leur nom, monogrammes ou leur titre sur les chevalieres. (A suivre)

Technorati Tags: , ,