De la Chevalière en Franc-Maçonnerie

Les maçons spéculatifs, depuis le Siècle des Lumières (XVIIIè siècle), sont généralement des hommes libres. Et ils sont donc libres de choisir de dévoiler leur appartenance à d’autres personnes, initiées ou profanes, s’ils en jugent une quelconque utilité.

C’est un peu dans cet esprit que certains décident de porter des bijoux, et notamment une chevalière, où l’on peut reconnaître divers symboles, comme généralement

  • le compas et l’équerre, avec souvent en leur centre un G
  • une canne de golf avec deux balles, mais cela peut-être aussi
  • l’étoile à 5 branches ou encore
  • une branche d’acacia
  • un serpent qui se mord la queue… ou plus récemment
  • le myosotis

56cf9d03be8aac0 De la Chevalière en Franc Maçonnerie

Ces symboles peuvent être arborés sur des chevalières, des boucles d’oreilles, des médailles portées en collier, ou sur une poche de veste, des boutons de manchette, briquet et sur des étuis à cigarettes… etc. Lorsque l’on arbore ce genre de symbole on revendique assurément son appartenance.

Il est donc important de préciser qu’aucun franc maçon n’est tenu de porter ce genre de bijoux orné de symboles maçonniques. En France et dans certains autres pays, les francs maçons de certaines obédiences, qu’elles soient spirituelles ou philosophiques ou bien les deux, sont plutôt invités à une certaine discrétion sur leur appartenance.

La chevalière ci-dessous, à face pivotante, permet de choisir le symbole en fonction de l’interlocuteur et de l’heure.

D’un côté on peut faire graver ses initiales, et de l’autre on peut arborer l’équerre et le compas.

014eb56076d6d17 De la Chevalière en Franc Maçonnerie      9436ad395a22f82 De la Chevalière en Franc Maçonnerie

f5a045903a71496 De la Chevalière en Franc Maçonnerie

 

Cet article fait partie d’une série écrite par Raoul Bondi.

Pour accéder à la page dédiée à la chevalière maçonnique, cliquez ici.

 

Technorati Tags:

Discussion Area - Leave a Comment